Téléphone Service-Client : 04.42.27.02.35
0
Votre panier est vide !

Ganesh le dieu hindou à tête d'éléphant

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Écrit par Bruno Jean lundi, 20 mai 2019 12:04;
île des Dieux île des Dieux Himalaya

Facilement reconnaissable avec son énorme tête d’éléphant et son ventre dodu symbole d’opulence et de générosité, le dieu hindou Ganesh, aussi appellé Ganapati ou Vinayak, est sans doute le dieu le plus vénéré en Inde et au Népal.

  Sa popularité s’étend bien au-delà de ces terres, il est présent dans divers pays d’Asie, Sri Lanka, Bangladesh, Thaïlande, Bali…Il est le fils de Shiva et de son épouse Parvati. Une légende raconte qu’en l’absence de Shiva, Parvati qui cherche un gardien pour protéger sa porte des descentes nocturnes de Shiva, fabrique son fils Ganesh à partir de crasse et d’impuretés qu’elle a prélevées sur son corps. Lorsque Shiva revient de ses aventures dans l’Himalaya, Ganesh lui barre l’entrée et Shiva fou de rage le décapite. Horrifiée Parvati lui apprend qu’il vient de décapiter son fils, ne retrouvant plus la tête qui a roulé jusqu’au fond de la vallée, Shiva promet alors de trancher la tête du premier être vivant croisé sur son chemin pour la recoller sur le corps de l’enfant, et c’est ainsi que Ganesh se retrouve avec une tête d’éléphant. Pour se faire totalement pardonner Shiva reconnaît Ganesh comme son fils. Ganesh est le plus souvent représenté avec quatre bras, il tient dans ses mains un noeud coulant pour capturer l'erreur, l'ennemie des chercheurs de vérité, un mala (chapelet) composé de 50 perles qui représentent les 50 lettres de l'alphabet sanscrit, la hache, arme classique de Shiva qui détruit désir et attachement qui sont source de souffrance et un gâteau qui figure la douceur qui récompense le sage dans sa recherche. Ganesh n'a qu'une défense, il est parfois représenté tenant sa défense dans sa main droite car il l'utilisa pour écrire l'épopée du Mahabarata dictée par le sage Vyasa, mais le plus souvent sa main droite est levée paume vers l'avant en signe de protection. Les dieux et déesses de l'Inde ont tous un véhicule animal, leur vahana, celui de Ganesh est un rat du nom de Mushika. Les deux se complètent, l'éléphant massif, puissant et paisible et le rat petit, mobile et malicieux, ont ainsi tous les atouts nécessaires pour résoudre les problèmes du monde. L'éléphant et la souris sont aussi le symbole du lien existant entre le macrocosme et le microcosme, entre le divin et l'humain. On considère Ganesh comme le protecteur du foyer et le destructeur des obstacles, à ce titre on l'honore avec des offrandes de nourriture, bougies et encens lors de l'entreprise d'un voyage ou d'un évènement important.

D'après la tradition hindoue, dans la vie humaine il existe quatre étapes de réalisation :

- KAMA : la satisfaction par les plaisirs sensuels.

- ARTHA : la richesse, la prospérité.

- DHARMA : les enseignements sacrés.

- MOKSHA : la libération spirituelle du cycle des morts et des renaissances.

Ganesh détruit les obstacles à la réalisation de ces 4 desseins.

Il est l'un des dieux les plus sacrés, toujours invoqué au début de chaque cérémonie hindoue, il est l’objet de nombreuses fêtes vivantes et colorées comme le Ganesh Chaturthi. Cette fête, célébrée dans toute l'Inde, est particulièrement populaire dans l'État du Maharashtra (Bombay), les statues de Ganesh sont immergées dans l’océan au terme d’une célébration d’une dizaine de jours. Ce qui est intéressant à propos de Ganesh, c’est son symbolisme et la richesse du récit culturel qui le rend pertinent aujourd’hui. L’origine de Ganesha, comme toutes les histoires des dieux et déesses de l’hindouisme, est une histoire de symbole vouée à nous aider à mieux nous comprendre nous-mêmes ainsi que le monde qui nous entoure.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.